Jour de sortie : Les baleines célestes !

Le grand jour est arrivé ! Aujourd’hui sort mon premier roman, Les baleines célestes, aux éditions Plume Blanche (clic clic pour dépenser tes sous1erecover-rvb-2-211x300).

Un petit pitch pour te mettre en bouche : Alors que le navire spatial du Capitaine Alexandra Levisky frôle les frontières de l’univers,
personne ne s’attend à ce que la maladresse d’un membre de l’équipage libère une des légendaires Baleines célestes.
Seulement, la gigantesque fuyarde se dirige droit vers le cœur historique de la galaxie,
au risque de détruire plusieurs mondes sur son passage…

Alors comme je suis autrice, je me suis dit que pour fêter cela, j’allais vous raconter une petite histoire. Celle de la vie de ce roman, justement, qui est plutôt longue, tout bien considéré.

Car tout a commencé en 2012. Oui, oui, tu ne vois pas trouble. J’avais fini mon tout premier roman en début d’année (aussitôt mis au tiroir pour délit de mauvaise qualité) et je me demandais ce que je pouvais bien écrire ensuite. Car fichtre, j’y avais pris goût, aux romans ! Moi, la nouvelliste. Bref.

Donc, j’ai cogité et je me suis dit que j’aimerais vachement écrire les mésaventures d’une équipée de bras cassé. Et dans l’instant qui a suivi, un titre a surgi du néant. Oui, celui-là même : Les baleines célestes.

J’étais fort marrie, mais voilà, il a fallut réfléchir à comment combiner tout ça ensuite. Quelques réveils nocturnes pour noter des idées plus tard et j’étais prête pour le Nano 2012. Où j’ai fait un splendide faux départ de 250 mots et puis plus rien.

C’est donc seulement en janvier que je m’y suis mise sérieusement, avec un quota quotidien des plus raisonnables. Qui m’a permis de finir avant l’été et d’enchaîner à la rentrée, après une première passe de lissage, avec un cycle de corrections sur Cocyclics.

Une sacrée machine de guerre qui m’a pris deux ans entre les temps d’attente de retour et de procrastination de mes corrections. Oui, deux ans pour un manuscrit écrit en 3 mois. Comme quoi, c’est pas forcément l’écriture le plus long.

Après ce long et enrichissant parcours (mais un chouille épuisant et pas forcément super drôle à tout instant), je me suis lancée à l’assaut des éditeurs. Alors, levons de suite les doutes : non, ce n’est pas facile facile. Oui, c’est un peu déprimant de recevoir tout plein de refus.

Et puis, la rencontre a fini par se faire, le coup de cœur de Plume Blanche pour mon manuscrit alors que je n’y croyais plus. Et comme mon éditrice a le sens de l’a propos, j’ai reçu le mail notifiant son intérêt le 14 février alors que j’étais en train de pleurer sur l’épaule virtuelle d’une amie mon épuisement face aux soumissions éditoriales.

Je pourrais jeter un voile pudique sur les difficultés, mais ce serait prétendre que tout est venu facilement, le genre de mythe qui n’aide pas vraiment les jeunes auteurs. Alors je suis honnête, ça a pas été fun tous les jours.

Mais par chance, je suis pourvue de deux qualités essentielles à mon sens : la patience et l’entêtement.

Donc, la rencontre s’est faite, le courant et passé et j’ai rapidement et jovialement signé un contrat avec Plume Blanche.

Et là, de nouveau, l’attente, parce qu’un planning éditorial est une petite bête qui se remplit fort vite. Donc, si vous avez essayé de compter, vous devriez avoir compris que cette signature a eu lieu en février 2017. Avec une date de sortie prévue en novembre 2018.

Ca m’a paru une éternité, quand cela a été décidé. Mais en vrai, nous y voilà déjà.

Il est donc là et je vous présente humblement cette aventure spatiale qui lance un équipage pas tout à fait bien dégourdi à la poursuite d’une baleine céleste. Mon premier roman et certainement pas le dernier.

J’espère que la lecture vous plaira.

 

Publicités

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s